Scène slam

Après une première saison à animer leur scène slam au bistro associatif « l’Écume du jour », Rimes Croisées arrive à l’ASCA (Beauvais – Hauts de France) en octobre 2015 avec un nouveau concept de scène ouverte mensuelle : « Quand dire c’est faire ».

Après quatre années de partenariat avec l’ASCA, ils investissent un nouveau lieu d’expression : L’Alternative Bar

Rendez-vous tous les premiers samedis du mois à partir du 5 octobre 2019 à l’Alternative Bar rue du 27 juin à Beauvais.

Quand dire c’est faire

Ce nouveau concept unique de scène slam en France, créé par Néobled, a pour but de soutenir le tissu associatif local par la mise en valeur de ses acteurs et de ses actions en redonnant de la valeur aux textes et aux participations des slameurs/slameuses.

À chaque soirée une association est valorisée, présentée au public avec un discours d’introduction par ses représentants et/ou une exposition. Les personnes présentes peuvent soutenir l’association représentée en déclamant un texte sur scène qui permet à l’association de récolter 2 euros après chaque passage. Ceux qui ne souhaitent pas monter sur scène peuvent également apporter leur soutien en glissant quelques euros dans la boite à dons disponible dans la salle.

Le concept de scène slam « Quand dire c’est faire » grandit et voit naitre de nouvelles scènes à Paris, Bordeaux et Toulouse en 2018, les villes de Valence, La Rochelle et Amiens intégrent le réseau courant 2019 !

Comment participer à la scène slam

Les associations locales désirant participer à la scène « Quand dire c’est faire » et mettre en lumière leurs actions peuvent nous contacter à contact@rimescroisees.com ou directement sur place lors des soirées à l’ASCA.

Pour slamer, il suffit de venir à la soirée, les inscriptions se font sur place.

Notre définition du Slam

Le Slam est né d’une idée du poète américain Marc Smith en 1986 dans le but de rendre les lectures de textes à la fois moins élitistes et moins ennuyeuses.

Le terme « slam » en anglais signifie le « claquement », le claquement des mots à l’oreille de l’auditeur.

Contrairement à ce que le grand public peut penser, le Slam n’est pas un genre musical mais bien un moyen, un instant de partage qui favorise la liberté d’expression et l’échange en public ou en petit comité.

C’est une tribune de libre expression, où les textes peuvent être scandés, criés, pleurés, rappés, chantés, improvisés, récités, etc. Les scènes slam se déroulent dans des lieux publics : bars, cafés, salles de spectacles, MJC, cinémas, hôpitaux…

Il est difficile d’inscrire précisément le Slam dans tel ou telle(s) pratique(s) artistique(s) comme par exemple : la poésie, le rap ou le chant. Puisqu’à travers l’organisation d’ateliers et de scènes on y retrouve toutes sortes de pratiques orales y compris les contes.